Assurances : Peut-on être indemnisé en cas d’accident à bord d’un transport en commun ?

Prendre les transports en commun n’est pas toujours synonyme de sécurité et de confort. Outre les désagréments de la foule, un accident peut survenir à tout moment. Alors, que faire si cela arrive et comment obtenir une compensation ?


Selon le règlement de la Setram, tout passager victime d’un accident doit fournir une preuve de sa présence dans le véhicule pour pouvoir réclamer une indemnisation. 


Les accidents peuvent être causés par divers facteurs : problème d’entretien, freinage brusque ou aléas routiers. Par exemple, le 1er mars 2024, une collision entre une voiture et un tramway TCL à Lyon a fait six blessés, dont deux passagers du tramway. Le 6 avril, un bus du réseau Val d’Yerres Val de Seine s’est encastré dans un arbre à Paris, blessant grièvement un passager et le conducteur.

La loi Badinter du 5 juillet 1985, qui vise à améliorer la situation des victimes d’accidents de la circulation et à accélérer les procédures d’indemnisation, s’applique également aux usagers de transports en commun. La question clé est de déterminer si l’usager est fautif ou victime.


L’usager est fautif

Si la victime a contribué à l’accident, son indemnisation peut être limitée ou exclue. Selon l’article 5 de la loi Badinter, « la faute commise par la victime a pour effet de limiter ou d’exclure l’indemnisation des dommages aux biens qu’elle a subis ». Par exemple, si un passager distrait le conducteur ou ne respecte pas les consignes de sécurité, il peut être jugé responsable. Les règlements des réseaux de transports, comme ceux de Lignes d’Azur et TCL, rappellent aux usagers de veiller à leur propre sécurité et de respecter les consignes, comme se tenir aux barres d’appui ou porter la ceinture de sécurité dans les autocars.


En cas d’accident, des indemnisations peuvent être prévues, notamment pour les fournitures et appareils médicaux prescrits, conformément à la loi Badinter.



Articles similaires

L’année 2024 va apporter son lot de défis financiers pour les Français, en particulier en ce qui concerne l’assurance habitation et auto. La hausse des prix dans ces domaines suscite des préoccupations légitimes, mais il est important de comprendre les causes de cette inflation et de découvrir des solutions pour protéger son budget tout en maintenant une couverture de qualité.
Subir un accident avec un véhicule prioritaire peut être déconcertant. Comment réagir si ce dernier ne peut pas s’arrêter ? Pereire Assurances vous donne les étapes essentielles à suivre pour protéger vos droits et votre couverture d’assurance auto.
Depuis 2016, les entreprises privées doivent offrir à leurs employés une mutuelle santé collective. Mais qu’en est-il des intérimaires ? Quelle couverture santé pour les travailleurs temporaires ? Découvrez « Intérimaires Santé », la mutuelle dédiée aux travailleurs en mission.
Votre véhicule a subi un sinistre et vous devez le faire réparer ? Pensez aux pièces d’occasion ! Plus précisément, l’usage de pièces de réemploi (PRE) augmente pour les réparations automobiles.

Pour être rappelé par un conseiller Assurance, remplissez le formulaire suivant