Assurance auto : Les démarches essentielles pour assurer une voiture reprogrammée

La modification des paramètres moteur d’un véhicule est devenue une pratique courante, que ce soit pour améliorer les performances, adopter une motorisation alternative ou réduire la consommation de carburant. Cependant, ce processus ne se limite pas à l’atelier de réparation ; il nécessite également une attention particulière lorsqu’il s’agit de l’assurance auto.


1. Informer son assureur : une étape cruciale

Si vous avez récemment modifié les paramètres de votre moteur après avoir souscrit une assurance auto, il est impératif d’en informer votre assureur. En effet, ces ajustements rendent votre contrat obsolète, car votre véhicule présente un risque différent. En transmettant à votre assureur le nouveau certificat d’homologation et la carte grise actuelle, vous garantissez la légalité de la reprogrammation.

2. Réajustement du contrat : ce qu’il faut savoir

Après avoir été notifié des modifications apportées à votre véhicule, votre assureur peut choisir de maintenir votre contrat en rédigeant un avenant. Cependant, il se peut également qu’il refuse de couvrir votre voiture reprogrammée, soulignant la modification du risque comme motif de résilience de l’assurance auto. Dans tous les cas, la transparence est essentielle pour éviter toute fausse déclaration, pouvant entraîner l’annulation du contrat et un refus d’indemnisation en cas d’accident.

3. Recherche d’une nouvelle assurance : les options disponibles

Si votre assureur actuel refuse de couvrir votre voiture modifiée, ne désespérez pas. Il existe des assurances spécialisées dans les véhicules modifiés ou offrant des garanties aux entreprises adaptées à ces situations. L’honnêteté reste la meilleure politique : informez l’assureur des modifications proposées et fournir les documents nécessaires pour garantir la légalité de la reprogrammation.

4. Recours au Bureau central de tarification : une solution alternative

En dernier recours, si vous ne parvenez pas à trouver une assurance pour votre voiture reprogrammée, vous pouvez contacter le Bureau central de tarification. Cette autorité administrative fixe le montant de la prime que vous devez payer, obligeant ensuite l’assureur de votre choix à vous couvrir au titre de la responsabilité civile.


En conclusion, assurer une voiture reprogrammée exige de la transparence et de la diligence. En informant votre assureur des modifications proposées et en fournissant les documents nécessaires, vous garantissez la légalité de la reprogrammation tout en entraînant les complications en cas d’accident.


Articles similaires

L’année 2024 va apporter son lot de défis financiers pour les Français, en particulier en ce qui concerne l’assurance habitation et auto. La hausse des prix dans ces domaines suscite des préoccupations légitimes, mais il est important de comprendre les causes de cette inflation et de découvrir des solutions pour protéger son budget tout en maintenant une couverture de qualité.
Votre véhicule a subi un sinistre et vous devez le faire réparer ? Pensez aux pièces d’occasion ! Plus précisément, l’usage de pièces de réemploi (PRE) augmente pour les réparations automobiles.
L'annonce de l'accord entre la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) et l'Assurance Maladie résonne comme une victoire tant attendue pour la profession pharmaceutique française.
L’augmentation des catastrophes naturelles, conséquence directe du changement climatique, pose de sérieux défis aux compagnies d’assurances en France.

Pour être rappelé par un conseiller Assurance, remplissez le formulaire suivant